Mais qu’importe l’éternité de la damnation à qui a trouvé dans une seconde l’infini de la jouissance Baudelaire Charles

Mais qu’importe l’éternité de la damnation à qui a trouvé dans une seconde l’infini de la jouissance!
Petits poèmes en prose ou Le Spleen de Paris (1862)
Citations de Charles Baudelaire
Charles Baudelaire

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.