Mais je puis fermer les yeux, reprit Bonaparte. Le préjugé de la vendetta empêchera longtemps le règ Balzac Honoré de

Ajouter un commentaire

Mais je puis fermer les yeux, reprit Bonaparte. Le préjugé de la vendetta empêchera longtemps le règne des lois en Corse, ajouta-t-il en se parlant à lui-même. Il faut cependant le détruire à tout prix.
La Vendetta (1830)
Citations de Honoré de Balzac
Honoré de Balzac

Laisser une réponse