Ma mère voyait toujours le mal là où, à mon plus grand agacement, on découvrait tôt ou tard que le m Ferrante Elena

Ma mère voyait toujours le mal là où, à mon plus grand agacement, on découvrait tôt ou tard que le mal, en effet, se trouvait, et son regard tordu semblait fait tout exprès pour deviner les mouvements secrets du quartier
L’Amie prodigieuse, tome 1 : Enfance, adolescence (2014)
Citations de Elena Ferrante
Elena Ferrante

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.