Les feuilles mortes, que le vent d’automne faisait tournoyer à mes pieds, étaient semblables à mes p Collins William Wilkie

Ajouter un commentaire

Les feuilles mortes, que le vent d’ automne faisait tournoyer à mes pieds, étaient semblables à mes pauvres espoirs envolés.
La dame en blanc
Citations de William Wilkie Collins
William Wilkie Collins

Laisser une réponse