Le peuple ne goûte de la liberté, comme de liqueurs violentes, que pour s’enivrer et devenir furieux Rivarol Antoine Rivaroli, dit comte de

Ajouter un commentaire

Le peuple ne goûte de la liberté, comme de liqueurs violentes, que pour s’enivrer et devenir furieux.
Esprit de Rivarol (oeuvres diverses) (1808)
Citations de Antoine Rivaroli, dit comte de Rivarol
Antoine Rivaroli, dit comte de Rivarol

Laisser une réponse