Le coeur, en s’éveillant, appelle, aveugle, le secours des yeux qui s’ouvrent lentement et appellent Jouhandeau Marcel

Ajouter un commentaire

Le coeur, en s’ éveillant, appelle, aveugle, le secours des yeux qui s’ ouvrent lentement et appellent à leur tour le secours de la lumière qui s’ éveille encore plus lentement.
Algèbre des valeurs morales (1935)
Citations de Marcel Jouhandeau
Marcel Jouhandeau

Laisser une réponse