La conservation d’une fortune est presque toujours en raison des peines qu’elles nous a coûtées pour Bogaerts Félix Guillaume Marie

Ajouter un commentaire

La conservation d’ une fortune est presque toujours en raison des peines qu’ elles nous a coûtées pour l’ acquérir. D’ où vient qu’ un si grand nombre d’ entre elles s’ évanouissent si rapidement? C’ est que la prudence ne conserve que ce qu’ elle même a amassé.
Pensées et Maximes
Citations de Félix Guillaume Marie Bogaerts
Félix Guillaume Marie Bogaerts

Laisser une réponse