L’effet naturel du commerce est de porter à la paix. Deux nations qui négocient ensemble se rendent Montesquieu Charles de Secondat, baron de

L’effet naturel du commerce est de porter à la paix. Deux nations qui négocient ensemble se rendent réciproquement dépendantes : si l’une a intérêt d’acheter, l’autre a intérêt de vendre ; et toutes les unions sont fondées sur des besoins mutuels.
De l’esprit des lois (1748)
Citations de Charles de Secondat, baron de Montesquieu
Charles de Secondat, baron de Montesquieu

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.