L’atrocité de ce qu’il éprouvait servit même à le consoler. Voltaire François Marie Arouet, dit

Ajouter un commentaire

L’ atrocité de ce qu’ il éprouvait servit même à le consoler.
Zadig ou la Destinée (1748), I. Le borgne
Citations de François Marie Arouet, dit Voltaire
François Marie Arouet, dit Voltaire

Laisser une réponse