L’amitié, camarade, est semblable à la coupe
Qui passe, au coin du feu, de la main à la main. < Musset Alfred de

Ajouter un commentaire

L’ amitié, camarade, est semblable à la coupe
Qui passe, au coin du feu, de la main à la main.
L’ un y boit son bonheur, et l’ autre sa misère ;
Le ciel a mis l’ oubli pour tous au fond du verre.
Premières Poésies, La Coupe et les lèvres (1831), Invocation
Citations de Alfred de Musset
Alfred de Musset

Laisser une réponse

L’amitié, camarade, est semblable à la coupe – Qui passe, au coin du feu, de la main à la main. < Musset Alfred de

Ajouter un commentaire

L’ amitié, camarade, est semblable à la coupe
Qui passe, au coin du feu, de la main à la main.
L’ un y boit son bonheur, et l’ autre sa misère.
La Coupe et les lèvres (1831)
Citations de Alfred de Musset
Alfred de Musset

Laisser une réponse