Je voyais dans la sensualité quelque chose de sacré, et, dans la femme et sa beauté, quelque chose d Sacher-Masoch Leopold Ritter von

Ajouter un commentaire

Je voyais dans la sensualité quelque chose de sacré, et, dans la femme et sa beauté, quelque chose de divin, puisqu’elle est appelée avant tout à poursuivre la mission la plus importante de l’être, c’est-à-dire la continuation de l’espèce.
La Vénus à la fourrure (1985)
Citations de Leopold Ritter von Sacher-Masoch
Leopold Ritter von Sacher-Masoch

Laisser une réponse