J’étais résigné à penser que le bonheur était un animal solitaire, dans les bois, qu’il était bon de Defalvard Marien

J’étais résigné à penser que le bonheur était un animal solitaire, dans les bois, qu’il était bon de laisser vivre en paix. Je m’étais longtemps demandé ce qu’il cachait, mais je devais m’y résoudre. Le bonheur ne cachait rien.
Du temps qu’on existait (2011)
Citations de Marien Defalvard
Marien Defalvard

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.