J’aime tellement ceux qui m’aiment que je finis par oublier leur manque de goût. Bouvard Philippe

J’aime tellement ceux qui m’aiment que je finis par oublier leur manque de goût.
Journal 1992-1996
Citations de Philippe Bouvard
Philippe Bouvard

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.