J’ai brisé ces chaînes que l’on croit éternelles
Et j’ai durci mon âme et tué les souvenirs

J’ai brisé ces chaînes que l’on croit éternelles
Et j’ai durci mon âme et tué les souvenirs
Famille, amour, amitié, haine, j’ai tout vendu,
J’ai tout renié. J’ai étranglé les joies tranquilles
Et les bonheurs monotones.
Outlines (1939)
Citations de Jean-Bernard Venturini, dit Jean Venturini
Jean-Bernard Venturini, dit Jean Venturini