Ils ne devaient jamais se recevoir l’un chez l’autre. Ils se parlaient très peu. La presse, la télév Delerm Philippe

Ils ne devaient jamais se recevoir l’un chez l’autre. Ils se parlaient très peu. La presse, la télévision, le pays entier les comparaient sans cesse, les opposaient. Eux se coudoyaient sur le bitume. Il y avait la France de Jacques Anquetil et la France de Raymond Poulidor. On ne savait pas que c’était la même.
Et vous avez eu beau temps ? La perfidie ordinaire des petites phrases
Citations de Philippe Delerm
Philippe Delerm