Il n’y avait rien qui fût plus à coeur à une ville que le souvenir de sa fondation. Fustel de Coulanges Numa Denis

Ajouter un commentaire

Il n’ y avait rien qui fût plus à coeur à une ville que le souvenir de sa fondation.
La Cité antique (1864)
Citations de Numa Denis Fustel de Coulanges
Numa Denis Fustel de Coulanges

Laisser une réponse