Il me faisait marrer, avec cette façon qu’il avait de répéter ça ne pardonne pas, ça ne pardonne pas Gary Roman Kacew, dit Romain

Ajouter un commentaire

Il me faisait marrer, avec cette façon qu’il avait de répéter ça ne pardonne pas, ça ne pardonne pas, comme s’il y avait quelque chose qui pardonne.
La vie devant soi (1975) (sous le pseudonyme d’Emile Ajar)
Citations de Roman Kacew, dit Romain Gary
Roman Kacew, dit Romain Gary

Laisser une réponse