Il faut toujours supposer que les pactes sont faits entre l’intelligence du poète et sa sensibilité Proust Marcel

Il faut toujours supposer que les pactes sont faits entre l’intelligence du poète et sa sensibilité et qu’il les ignore lui-même, qu’il en est le jouet. C’est plus intéressant et c’est plus profond.
Lettre, à Reynaldo Hahn, 15 novembre 1895
Citations de Marcel Proust
Marcel Proust

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.