Il faut craindre de confier au premier venu les soulèvements indignés de son coeur; trop souvent on Boucher Henri

Il faut craindre de confier au premier venu les soulèvements indignés de son coeur; trop souvent on prend pour juge d’un hypocrite un plus hypocrite encore.
Pensées et réflexions (1866)
Citations de Henri Boucher
Henri Boucher

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.