Il faut craindre de confier au premier venu les soulèvements indignés de son coeur; trop souvent on Boucher Henri

Ajouter un commentaire

Il faut craindre de confier au premier venu les soulèvements indignés de son coeur; trop souvent on prend pour juge d’ un hypocrite un plus hypocrite encore.
Pensées et réflexions (1866)
Citations de Henri Boucher
Henri Boucher

Laisser une réponse