Il a dit que je fermais les yeux lorsque je jouais. Et que mon violon devenait la colère. Et que c’é Chalandon Sorj

Ajouter un commentaire

Il a dit que je fermais les yeux lorsque je jouais. Et que mon violon devenait la colère. Et que c’ était ma façon d’ être. Et mon combat. Et ma beauté. Et mon courage. Et ma valeur.
Mon traître (2008)
Citations de Sorj Chalandon
Sorj Chalandon

Laisser une réponse