Et Rose, elle a vécu ce que vivent les roses, l’espace d’un matin. — Pour consoler le père qui a per Schnerb Claude

Et Rose, elle a vécu ce que vivent les roses, l’espace d’un matin. — Pour consoler le père qui a perdu sa fille, le poète lui explique que, puisqu’il a donné à sa fille le nom de Rose, il ne peut pas s’étonner si elle ne vit pas plus longtemps que cette fleur.
L’Humour vert (sous le pseudonyme de Claude Sergent), Éditions Buchet-Chastel, (1964)
Citations de Claude Schnerb
Claude Schnerb

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.