Et les voilà, unies dans le même amour pour Yves, et pleurant ensemble. – Allons, les femmes ! crie Loti Louis Marie Julien Viaud, dit Pierre

Ajouter un commentaire

Et les voilà, unies dans le même amour pour Yves, et pleurant ensemble. – Allons, les femmes ! crie le conducteur, quand vous aurez fini de frotter vos museaux ?
Mon frère Yves (1883)
Citations de Louis Marie Julien Viaud, dit Pierre Loti
Louis Marie Julien Viaud, dit Pierre Loti

Laisser une réponse