En quittant la cabine d’Emily (et une telle intimité ne se renouvellerait pas), je savais que je ser Ondaatje Michael

En quittant la cabine d’Emily (et une telle intimité ne se renouvellerait pas), je savais que je serais toujours lié à elle par quelque rivière souterraine, ou filon de charbon ou d’argent — disons d’argent, car elle a toujours beaucoup compté pour moi. En mer Rouge, je suis sans doute tombé amoureux d’elle. Même si, quand je me suis arraché à elle, le magnétisme, quel qu’il soit, avait perdu sa force.
Combien de temps suis-je resté avec Emily dans ce qui m’avait paru un lit haut comme le ciel ? Quand nous nous étions revus, nous n’en avons pas reparlé. Elle ne se souvient peut-être même pas quel poids de chagrin elle m’a ôté ou a tenu, ni pendant combien de temps. Je n’avais jamais connu pareille étreinte, pareille odeur d’un bras émergeant du sommeil. Je n’avais jamais pleuré à côté de quelqu’un qui, aussi, m’excitait d’une manière mystérieuse. Pendant qu’elle baissait les yeux sur moi, il devait y avoir chez elle une certaine compréhension, ainsi que dans ses petits gestes pleins d’attention.
La Table des autres (2012)
Citations de Michael Ondaatje
Michael Ondaatje

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.