En la lisant, je la voyais, je l’entendais. Cette voix sertie dans l’écriture me bouleversa et me ra Ferrante Elena

En la lisant, je la voyais, je l’entendais. Cette voix sertie dans l’écriture me bouleversa et me ravit encore plus que lorsque nous discutions tête à tête : elle était totalement purifiée des scories du parler, de la confusion de l’oral, elle avait la clarté et la vivacité que j’imaginais être celles du discours quand on était assez chanceux pour être nés dans la tête de Zeus et non pas chez les Greco ou les Cerullo.
L’Amie prodigieuse, tome 1 : Enfance, adolescence (2014)
Citations de Elena Ferrante
Elena Ferrante