En décembre 1954, quand l’abbé Pierre a lancé son appel, j’étais en première au lycée à Paris. On ét Bénichou Pierre

En décembre 1954, quand l’abbé Pierre a lancé son appel, j’étais en première au lycée à Paris. On était tous allé apporter des chaussettes et des gants. J’avais un copain communiste qui m’a dit qu’il préférait la justice à la charité. Je trouvais la formule formidable : une fois la justice sociale obtenue, plus besoin de charité. Ça m’a beaucoup idéologisé.
Entretien, Le Soir le 19/09/2015 par Maxime Biermé

Citations de Pierre Bénichou
Pierre Bénichou

À lire aussi  Une petite colline te fait arriver à une grande. Kourouma Ahmadou