Donc si ma main, malgré moi, quelquefois
De l’amour chaste outrepasse les lois,
Dans votre Ronsard Pierre de

Donc si ma main, malgré moi, quelquefois
De l’amour chaste outrepasse les lois,
Dans votre sein cherchant ce qui m’embraise,

Punissez-la du foudre de vos yeux,
Et la brûlez : car j’aime beaucoup mieux
Vivre sans main, que ma main vous déplaise.
Le Ciel ne veut, Dame, que je jouisse
Citations de Pierre de Ronsard
Pierre de Ronsard