Créer des personnages, les porter à bras tendus, exige de se mettre dans la peau des autres. Le jour Simenon Georges

Créer des personnages, les porter à bras tendus, exige de se mettre dans la peau des autres. Le jour où j’ai compris que c’était devenu trop fatigant pour moi de me mettre encore dans la peau des autres, de créer encore des personnages, j’ai décidé d’arrêter. J’avais soixante-dix ans, c’était donc il y a un peu plus de deux ans. Et comme je voulais quand même faire quelque chose, je me suis mis à être mon propre personnage. Au lieu de chercher tout sur l’homme en étudiant les autres, essayer de le faire en m’étudiant moi-même.
Conversations avec Simenon de Francis Lacassin (2004)
Citations de Georges Simenon
Georges Simenon

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.