Ce qui existe, ce sont les échecs. Personne n’y échappe. Aussi vaut-il mieux perdre quelques combats Coelho Paulo

Ce qui existe, ce sont les échecs. Personne n’y échappe. Aussi vaut-il mieux perdre quelques combats en luttant pour ses rêves que d’être battu sans seulement savoir pourquoi on lutte.
Sur le bord de la rivière Piedra je me suis assise et j’ai pleuré (1994)
Citations de Paulo Coelho
Paulo Coelho

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.