Au premier froncement de sourcils que se permettrait ton mari, fière comme je le suis, ne quitterais Balzac Honoré de

Au premier froncement de sourcils que se permettrait ton mari, fière comme je le suis, ne quitterais-je pas à l’ instant la maison ?
Le Contrat de mariage (1835)
Citations de Honoré de Balzac
Honoré de Balzac

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.