Au jour du jugement dernier, si Dieu ne fermait pas les yeux, son paradis serait aussi peuplé que le Diabaté Massa Makan

Ajouter un commentaire

Au jour du jugement dernier, si Dieu ne fermait pas les yeux, son paradis serait aussi peuplé que le désert.
Le Coiffeur de Kouta (1980)
Citations de Massa Makan Diabaté
Massa Makan Diabaté

Laisser une réponse