Ah ! quand Dieu nous l’accorde sur la terre , ce sentiment profond , violent, ineffable , il ne faut Sand George

Ah ! quand Dieu nous l’accorde sur la terre , ce sentiment profond , violent, ineffable , il ne faut plus, Juliette, désirer ni espérer le paradis ; car le paradis, c’est la fusion de deux âmes dans un baiser d’amour. Et qu’importe , quand nous l’avons trouvé ici-bas, que ce soit dans les bras d’un saint ou d’un damné ? qu’il soit maudit ou adoré parmi les hommes, celui que tu aimes, que t’importe, pourvu qu’il te le rende ?
Leone Leoni (1834)
Citations de George Sand
George Sand

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.