A mes pieds, c’est la nuit, le silence. Le nid
Se tait, l’homme est rentré sous le chaume qui f Heredia José Maria de

Ajouter un commentaire

A mes pieds, c’ est la nuit, le silence. Le nid
Se tait, l’ homme est rentré sous le chaume qui fume ;
Seul, l’ Angélus du soir, ébranlé dans la brume,
A la vaste rumeur de l’ Ocean s’ unit.
Les Trophées (1893), Soleil couchant
Citations de José Maria de Heredia
José Maria de Heredia

Laisser une réponse