Vous qui croyez qu’une amour délaissée – De la pensée s’enfuit ainsi, – Hélas! hélas! chercheu Musset Alfred de

Ajouter un commentaire

Vous qui croyez qu’ une amour délaissée
De la pensée s’ enfuit ainsi,
Hélas! hélas! chercheurs de renommée,
Votre fumée s’ envole aussi.
Chanson de Barberine (1836)
Citations de Alfred de Musset
Alfred de Musset

Laisser une réponse