Vous eussiez frémi de voir ces faces humaines, aux yeux caves et cernés qui semblaient ne rien voir. Balzac Honoré de

Ajouter un commentaire

Vous eussiez frémi de voir ces faces humaines, aux yeux caves et cernés qui semblaient ne rien voir.
La Peau de chagrin (1831)
Citations de Honoré de Balzac
Honoré de Balzac

Laisser une réponse