Vous avez dit, tel soir, des paroles si belles – Que sans doute les fleurs qui se penchaient vers vo Verhaeren Emile

Ajouter un commentaire

Vous avez dit, tel soir, des paroles si belles – Que sans doute les fleurs qui se penchaient vers vous, – Soudain nous ont aimés et que l’ une d’ entre elles, – Pour nous toucher tous deux, tomba sur nos genoux.
Heures d’après-midi
Citations de Emile Verhaeren
Emile Verhaeren

Laisser une réponse