Voici plus de mille ans que la triste Ophélie – Passe, fantôme blanc, sur le long fleuve noir. Rimbaud Arthur

Voici plus de mille ans que la triste Ophélie
Passe, fantôme blanc, sur le long fleuve noir.
Poésies (1870-1871), Ophélie
Citations de Arthur Rimbaud
Arthur Rimbaud

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.