Une femme est comme un ballon ; qui lance ce ballon ne peut prévoir ses rebondissements. Il ne contr Bâ Mariama

Ajouter un commentaire

Une femme est comme un ballon ; qui lance ce ballon ne peut prévoir ses rebondissements. Il ne contrôle pas le lieu où il roule, moins encore celui qui s’ en empare. Souvent s’ en saisit une main que l’ on ne soupçonnait pas.
Une si longue lettre (1979)
Citations de Mariama Bâ
Mariama Bâ

Laisser une réponse