Une barbe de plusieurs jours dévorait les joues jusqu’aux pommettes. Mauriac François

Une barbe de plusieurs jours dévorait les joues jusqu’aux pommettes.
La Pharisienne (1941)
Citations de François Mauriac
François Mauriac