Un véritable homme de lettres, à la pensée de sa mort, est triste moins de mourir que de ne pouvoir Montherlant Henry de

Un véritable homme de lettres, à la pensée de sa mort, est triste moins de mourir que de ne pouvoir concevoir sur la mort ne fût-ce qu’une seule pensée originale.
Carnets (1957)
Citations de Henry de Montherlant
Henry de Montherlant