Un sentiment qui s’arrogeait peu à peu, dans mon esprit glacé, l’affreux nom d’amour. Beckett Samuel

Un sentiment qui s’arrogeait peu à peu, dans mon esprit glacé, l’affreux nom d’amour.
Premier amour (1946)
Citations de Samuel Beckett
Samuel Beckett

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.