Un peuple d’hirondelles sans cesse tournoyaient autour de la maison; leurs nids d’argile s’abritaien Gide André

Un peuple d’hirondelles sans cesse tournoyaient autour de la maison; leurs nids d’argile s’abritaient sous le rebord des toits, dans l’embrasure des fenêtres, d’où l’on pouvait surveiller les couvées.
Si le grain ne meurt (1926)
Citations de André Gide
André Gide

One Response

  1. Cochonfucius mars 14, 2010

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.