Un jour, mon valet de chambre, Maurice, qui ne pardonne rien à la poussière, soulèvera délicatement Gary Roman Kacew, dit Romain

Ajouter un commentaire

Un jour, mon valet de chambre, Maurice, qui ne pardonne rien à la poussière, soulèvera délicatement mon sourire, lui donnera quelques coups de plumeau et le déposera sur l’ étagère de la salle de bains parmi mes autres articles d’ hygiène.
Au-delà de cette limite votre ticket n’est plus valable (1975)
Citations de Roman Kacew, dit Romain Gary
Roman Kacew, dit Romain Gary

Laisser une réponse