Un homme qui vient d’être placé ne se sert plus de sa raison et de son esprit pour régler sa conduit La Bruyère Jean de

Un homme qui vient d’être placé ne se sert plus de sa raison et de son esprit pour régler sa conduite et ses dehors à l’égard des autres; il emprunte sa règle de son poste et de son état: de là l’oubli, la fierté, l’arrogance, la dureté, l’ingratitude.
Les Caractères (1696), VII, 51
Citations de Jean de La Bruyère
Jean de La Bruyère

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.