Un coeur peut ignorer quel sera son parcours ?
Et celui dont une oeuvre existera toujours
Rostand Maurice

Ajouter un commentaire

Un coeur peut ignorer quel sera son parcours ?
Et celui dont une oeuvre existera toujours
Meurt sans même savoir qu’ elle était éternelle.
Les Insomnies, poèmes, 1914-1923 (1923), XLVII. Musset
Citations de Maurice Rostand
Maurice Rostand

Laisser une réponse