Un beau jour, je parlai de la mer au ruisseau, et le ruisseau me considéra comme un fabulateur. – Un Gibran Khalil

Un beau jour, je parlai de la mer au ruisseau, et le ruisseau me considéra comme un fabulateur. – Un autre jour, je parlai du ruisseau à la mer, et la mer me considéra comme un diffamateur.
Le sable et l’écume (1926)
Citations de Khalil Gibran
Khalil Gibran

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.