Tu sembles une note adorable ajoutée – Au concert qu’ici-bas l’âme écoute enchantée; – Car la Hugo Victor

Ajouter un commentaire

Tu sembles une note adorable ajoutée
Au concert qu’ ici-bas l’ âme écoute enchantée;
Car la femme est de tout le divin complément,
Car dans l’ hymne éternel rien n’ est faux, rien ne ment,
Et la nature, voix profonde, chante juste.
La Légende des siècles (1859), l’Amour
Citations de Victor Hugo
Victor Hugo

Laisser une réponse