Tu dis: «Nous étions nés l’un pour l’autre». Mais pense à ce qu’il dut falloir de chances, de concou Géraldy Paul Lefèvre, dit Paul

Ajouter un commentaire

Tu dis: «Nous étions nés l’ un pour l’ autre». Mais pense à ce qu’ il dut falloir de chances, de concours, de causes, de coïncidences, pour réaliser, ça simplement, notre amour! Un caprice, une migraine, pouvaient nous écarter l’ un de l’ autre à jamais.
Toi et Moi (1912)
Citations de Paul Lefèvre, dit Paul Géraldy
Paul Lefèvre, dit Paul Géraldy

Laisser une réponse