Triste et mourant à son aurore – Un jeune malade, à pas lents, – Parcourait une fois encore – Le boi Millevoye Charles Hubert

Triste et mourant à son aurore – Un jeune malade, à pas lents, – Parcourait une fois encore – Le bois cher à ses premiers ans.
Elégies
Citations de Charles Hubert Millevoye
Charles Hubert Millevoye

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.