Tout se paie. Il y a deux monnaies : l’argent et la satisfaction de vanité. Si vous avez le choix, Detoeuf Auguste

Tout se paie. Il y a deux monnaies : l’argent et la satisfaction de vanité.
Si vous avez le choix, et si vous êtes débiteur, payez en vanité, car c’est une monnaie que vous émettez vous-même et dont l’émission n’a pas de plafond.
Si vous êtes créancier, choisissez l’argent : vous aurez le reste par surcroit.
Propos d’O.L. Barenton, confiseur (1951)
Citations de Auguste Detoeuf
Auguste Detoeuf