Tout ce qui montait et s’épanouissait dans mon être ne connaissait que toi, ne savait que rêver de t Zweig Stefan

Tout ce qui montait et s’épanouissait dans mon être ne connaissait que toi, ne savait que rêver de toi et te prendre pour confident.
Lettre d’une inconnue (1922)
Citations de Stefan Zweig
Stefan Zweig

One Response

  1. dicocitations avril 20, 2011

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.